Économie‎ > ‎

Cogeco Câble défie la morosité boursière

publié le 27 oct. 2011 à 18:57 par lebonforfait .com
Publié sur les affaires.com - Dominique Beauchamp - le 18/10/2011

    Le quatrième câblodistributeur au pays fait un pied de nez aux marchés cette année avec un gain de 18,7 % depuis le début de 2011, par rapport à la chute de 11,7 % de l’indice S&P/TSX.

Le titre de COGECO Câble s’est permis un nouveau sommet annuel, à 49,90 $, le 17 octobre, à un moment où la crise de dette en Europe, le ralentissement chinois et la fragilité de l’économie américaine gardent les investisseurs sur les dents.

L’action de COGECO Câble a surpassé l’indice torontois de 30 %, depuis neuf mois et demi. Ce genre de surperformance peut parfois s’essoufler, sans avertissement. D'ailleurs, Maher Yaghi, de Valeurs mobilières Desjardins, recommande désormais de conserver le titre de COGECO Cäble, car il a déjà atteint sa cible de 48 $.

" Je vois mal comment COGECO Câble peut s'apprécier davantage étant donné le contexte incertain et les risques qui planent encore sur l'entreprise ", dit pour sa part Vince Valentini, de Valeurs mobilières TD.

Une telle performance peut s’expliquer par le jeu des gestionnaires de portefeuille, qui doivent être pleinement investis en tout temps, et choisir des titres susceptibles de mieux faire que la Bourse à court terme, auquel on compare leurs rendements, à tous les trimestres.

Un titre sans histoire

Dans l’environnement actuel, COGECO Câble fait partie de ces titres peu tributaires de la conjoncture économique.

L’entreprise augmente ses tarifs de câble au Canada, ainsi que le nombre d’abonnés à ses services Internet et de téléphonie.

Seulement 67 % des clients à son service de câble de base se prévalent de son service Internet, par rapport à des taux de pénétration de 74 % pour Rogers, de 81 % pour Shaw et de 70 % pour Vidéotron.

En théorie, ce retard lui confère plus de potentiel de croissance, fait valoir Dvai Ghose, analyste chezCanaccord Genuity.

De plus, contrairement au deuxième câblodistributeur Shaw Communications, qui affronte le service de télévision Optik de Telus dans l'Ouest, COGECO Câble ne subit pas pour l’instant la concurrence directe du service de télé Bell Fibe, dans les territoires de ses réseaux, explique M. Ghose.

N’offrant pas de service sans-fil, COGECO Câble ne subit pas non plus l’effet de la concurrence vive entre Bell, Telus et Rogers et les nouveaux fournisseurs sans-fil tels que Vidéotron, Public Mobile, Wind Mobile, explique pour sa part Greg MacDonald, analyste chez Macquarie Research Capital.

« Essentiellement, son action était peu chère et ses résultats trimestriels présentent peu de risque de mauvaises surprises », indique de son côté Tim Casey, de BMO Marchés des capitaux.

Cogeco Câble dévoilera ses résultats annuels le 27 octobre. Cinq analystes prévoient en moyenne un bénéfice de 0,92 $ par action au quatrième trimestre, terminé le 31 août, soit 9 % de plus qu'il y a un an.

M. Yaghi est plus prudent. Il prévoit un bénéfice de 0,87 $ par action. " Les investisseurs surveilleront surtout si COGECO Câble maintiendra ses objectifs financiers pour 2012 ", dit-il.

Pour 2012, la société a déjà indiqué qu’elle haussera ses revenus de 4,4 % en 2012 et son bénéfice d’exploitation de 6,4 %. Ses flux de trésorerie excédentaires devraient passer de 70 à 95 millions de dollars entre 2011 et 2012.

Rappelons que COGECO Cäble a augmenté son dividende de 18 % le 7 juillet, une neuvième hausse depuis novembre 2004.

Les ambitions européennes en berne

Certains investisseurs font aussi peut-être le pari que la crise en Europe refroidira les ambitions d’acquisition de COGECO Câble sur le vieux continent pour un bon moment, avance M. Valentini.

Cogeco Câble a déjà dévalué son câblodistributeur portuguais Cabovisao, qu'elle avait acquis au coût de 658 millions de dollars, en 2006.

« Le titre de COGECO Câble se négocie peu, ce qui fait qu’un acheteur marginal peut faire monter le titre en achetant peu d’actions », explique aussi M. MacDonald.

La montée de l’action de COGECO rapproche son cours des cours-cibles des analystes. Les plus optimistes ont des cours-cibles de 55 $, pour un gain potentiel d'encore 12 %.
Comments