Techno‎ > ‎

Mobilité: un excellent départ pour Vidéotron

publié le 30 avr. 2011 à 11:36 par lebonforfait .com   [ mis à jour : 23 oct. 2011 à 15:50 ]
Publié par Maxime Johnson le 26 avril 2011

L’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS) a dévoilé hier le portrait de la téléphonie mobile au Canada en 2010. En analysant les données d’un peu plus près, une conclusion m’apparait évidente: le réseau sans fil de Vidéotron connaît un excellent début!

Comme je l’expliquais dans un billet précédent, Vidéotron est bien loin d’avoir obtenu autant de nouveaux abonnements que Bell, Rogers et Telus en 2010, ce qui est toutefois tout à fait normal, considérant que son réseau n’a été lancé qu’en septembre l’année dernière, et que l’opérateur ne dessert qu’une partie du territoire québécois.

En analysant les données de l’ACTS d’un peu plus près, il appert toutefois que – toutes proportions gardées – les premiers résultats de la filiale de Quebecor sont carrément excellents.

Voici pourquoi:

Le réseau de Vidéotron est maintenant accessible par 4 millions de Québécois, selon ce que la compagnie a affirmé dans un communiqué le 21 avril dernier. Ce chiffre était certainement plus petit en 2010, mais pour les besoins de la démonstration, prenons pour acquis que le réseau était disponible pour ces quatre millions de personnes dès le lancement.

D’octobre à décembre 2010 (le seul trimestre entier où le réseau 3G de Vidéotron était en fonction), Vidéotron a obtenu 70 700 nouveaux abonnements, contre 119 000 pour Telus, 123 000 pour Rogers et 116 782 pour Bell Mobilité (et leurs filiales).

Les réseaux de Telus, Rogers et Bell couvrent au moins 93% de la population canadienne. En considérant que Statistique Canada estime la population canadienne en 2010 à 34 238 000 habitants, on peut estimer que les trois principaux opérateurs canadiens touchent potentiellement 31 841 340 personnes chacun.

Si on ajuste les nouveaux abonnements pendant le dernier trimestre de 2010 à une population de 4 millions, on obtient donc 14 671 nouveaux abonnements pour Bell, 15 452 pour Rogers et 14 950 pour Telus.

En tout, on peut donc estimer que les trois opérateurs combinés (et leurs filiales) auraient obtenus 45 073 nouveaux abonnements sur un territoire équivalent à celui desservi par Vidéotron, contre 70 700 pour la compagnie québécoise.

Il s’agit d’une différence énorme, surtout que cette estimation est conservatrice et que la différence est en réalité probablement plus marquée encore, puisque le réseau de Vidéotron ne desservait même pas 4 millions de personnes en 2010, et que les réseaux de Bell et Telus couvrent plutôt 96% et 95% de la population canadienne respectivement à l’heure actuelle.

Évidemment, il faut prendre tout ceci avec un grain de sel, puisque ce ne sont que des estimations, mais tout semble indiquer qu’il s’agit d’un excellent départ pour le réseau mobile de Vidéotron.

(texte également publié sur BRANCHEZ-VOUS!)


Comments